Une petite place pour l'aéromodélisme dans le forum ?

Exprimez vous, libres opinions, vos idées...

Une petite place pour l'aéromodélisme dans le forum ?

Messagepar stanford » 27 Sep 2010, 14:03

L'émission de septembre diffusée par FR3 a été enregistrée au départ du site "Les ailes de Pégase" ... coïncidence, il existe près d'Argeles sur Mer une école de pilotage "aéromodélisme" organisée par un club qui s'appelle "Les ailes de Pégase"
Je me dis par ailleurs que beaucoup de membres de ce forum sont passés par l'aéromodélisme ou le pratiquent encore.
Pourtant, le sujet est si rarement évoqué ici ... pas assez sérieux ? mal considéré ou mal connu ?
Les pilotes "grandeur" et les modélistes se parlent peu; pourtant, ils partagent la même passion et chacun je pense pourrait apprendre de l'autre.
Alors, une petite place pour l'aéromodélisme dans le forum ?
Pour tenter d'ouvrir la voie, je poste une petite vidéo. Tiens, c'est marrant et cela conforte mon souhait de plus de synergies ... c'est un instructeur parachutiste qui m'a aidé à modifier le sac pour y loger convenablement la voile et pour obtenir une ouverture "qui va bien"
http://www.youtube.com/watch?v=3-oYoz0CNoA
Stanford
stanford
 
Messages: 309
Inscrit le: 17 Fév 2003, 20:52
Localisation: Belgique

Messagepar neo862 » 27 Sep 2010, 16:24

Il y a toujours de la place dans les forums pour l’aéromodélisme.

Je vais essayer d’être constructif, je me sais un peu brouillon dans mes propos.
Ma passion pour tout ce qui vole vient d'un stage de construction de planeur radio commandé effectué en 1997. Dès lors, et comme je n'avais que 14 ans, j'ai entrepris d’intégrer un club d’aéromodélisme, puis ça a été l'engrenage. Les stages scolaires à l’aéroport, le stage FFAM/FFVV. J'ai donc mis (très brievement) mon pied dans l'aviation grandeur à cette époque, en 1999, et je m'etais promis qu'un jour je deviendrait pilote de vol à voile.
Puis l'aviation c'est quand même onéreux. Alors j'ai continué à assouvir ma passion par l’aéromodélisme.
Un beau jour, alors que j'etais enfin entré dans la vie active, et que, ne travaillant pas dans l'aviation, je levais le nez pour identifier l'appareil qui me survolait, je suis passé devant le club de Chartres (bien connu pour sa championne de voltige). Le planeur me démangeait. Je me suis inscris plus près, à Buno Bonnevaux. J'y ai fait d'extraordinaires connaissances et j'ai mis de coté l’aéromodélisme. Durant 3 ans, j'allais passer la majeure partie de mes weekends sur la plateforme, afin de voler et de partager cette passion. Mais voilà, il y avait un manque. Celui du modèle réduit, sous quelque forme que ce soit (j'ai fait du vol circulaire pendant 10 ans et un peu de planeur RC). Alors j'ai ré-investi dans un planeur F3K (lancer main) et je projete pour 2011 de faire quelques compétitions, sans pour autant délaisser le vol grandeur.

Mon analyse qui en découle est issue justement de discussions avec des personnes pratiquant l’aéromodélisme à haut niveau (catégories inter et équipe de France), des aéromodélistes de loisirs, et des pilotes grandeur.
D'abord, il y a trois types de modélistes. les passionnés d'aviation, ceux qui ont les étoiles dans les yeux lorsqu'ils voient passer au dessus d'eux un Mustang, un Mirage ou simplement un DR400. Ces gens assouvissent leur rêve par l’aéromodélisme justement parce que passer son PPL est un autre budget que voler en Pitts de 2m d'envergure.
Il y a aussi les passionnés loisirs, ceux qui font voler de belles machines, qui aiment les belles machines grandeur, et qui ne volent que pour leur plaisir. Ces gens là aiment bien tous ces beaux avions, mais trouvent que l'on est quand même vachement mieux les pieds sur terre, bien qu'ils ne soient jamais contre si un copain les emmène en Cessna survoler la maison.
La troisième catégorie de modéliste que je connais (et que je côtoie le plus), est celle du compétiteur. Le plus souvent peu capable de reconnaître un appareil qui le survole, il est féru d'esprit de compétition, il concours pour se classer, et retrouve les copains qui ont ce même esprit de compétition. Tout cela n'est pas mal, mais c'est différent et ce n'est pas vraiment ce à quoi on s'attends. Lorsque l'on rencontre ces gens, on est plus enclin à parler du grammage du carbone/kevlar utilisé pour le fuselage ou du dernier moteur ukrainien qui carbure à 40000trs/min que de la dernière acquisition de Christophe Jacquard.

Du point de vue du pilote grandeur maintenant. Personnellement j'ai énormément de respect pour les aéromodéliste, ce qui est normal. Je pense également que la majorité de pilotes grandeurs ont ce même respect. Les pilotes les moins ouverts (les plus minoritaires aussi) n'ont jamais tenu une radio commande dans les mains et souvent n'imaginent même pas qu'il est plus difficile de piloter un DR400 de l’extérieur que de l’intérieur. Lorsque, à la fin d'une journée de vol à voile, le vent tombé, un hélicoptère, un planeur ou un funjet pointe le bout de son nez sur la piste, tout le monde regarde et apprécie.

Je crois surtout que l'image néfaste du modèle réduit, de l’aéromodélisme vient surtout de l’extérieur, où les gens imaginent ce loisirs pour des gens immatures, un peu farfelus (pardon Mr Plessier). Peut être faudrait il revoir les meetings, montrer un peu plus la technicité lorsqu’elle est présente, ou encore les nouvelles méthodes de construction (moulage sous vide) expliquer le fonctionnement d'un OS ou d'un Saïto.

Voilà ma réflexion, et j’espère avoir défendu la cause modéliste parce qu'elle est à mon sens aussi noble que celle de l'art du pilotage (en DR400, en Pégase ou même en Spit ou un 747 ;) )
neo862
 
Messages: 54
Inscrit le: 01 Fév 2010, 20:56
Localisation: A l'ouest

Messagepar Philippe » 27 Sep 2010, 18:09

Quand on est passionné par ce qui vole, en général on est passionné par TOUT ce qui vole.

Alors vous ne serez pas surpris de savoir que l'altiport de Corlier est mon terrain préféré pour faire voler mes modèles...
Le coffre du Cessna est bien pratique pour ça ! (Ben oui, il a bien fallut lui trouver au moins un avantage par rapport au Jodel à ce brave Cessnouille :lol: :lol: :lol: )

Image
Image
Image
Image

Oui, oui, RE-MAR-QUA-BLE ce site !!!
Image

Philippe, modéliste depuis le CM1...
Philippe
 
Messages: 571
Inscrit le: 04 Avr 2003, 17:45
Localisation: Châtillon-en-Michaille (Ain)

Messagepar Pegase.tv » 28 Sep 2010, 08:15

...Que je sache, il y a place pour tout et tous sur ce forum, et je m'étonne que la question soit posée. Au point de me dire qu'on a vraiment raté notre affaire.
BC
Pegase.tv
Site Admin
 
Messages: 4094
Inscrit le: 06 Fév 2003, 16:19
Localisation: Nantes

Messagepar firag » 28 Sep 2010, 16:41

je trouve pas qu'elle soit ratée celle là. il est super ce forum et il a la chance de pas être pollué comme le sont devenus aeronet et autres
firag
 
Messages: 450
Inscrit le: 03 Juin 2006, 12:23
Localisation: Tours

Messagepar neo862 » 29 Sep 2010, 12:09

Pourquoi ne pas faire de ce post celui de nos réalisations aéromodélistes?

Postez vos photos de modèles réduits, expliquez la façon dont vous vous en servez, la façon dont il a (ou ont) été(s) construit(s) etc.

Bonne idée non?
neo862
 
Messages: 54
Inscrit le: 01 Fév 2010, 20:56
Localisation: A l'ouest

Messagepar stanford » 29 Sep 2010, 17:37

La formulation du titre de ce post sous forme de question était peut-être maladroite mais ne se voulait en aucune manière négative.
La question s'adressait aux membres du forum et certainement pas à l'équipe de Pégase.tv qui l'héberge.
Si cette manière de présenter les choses a heurté notre hôte, je le prie de m'en excuser.
Je serais d'ailleurs heureux de m'en expliquer plus longuement par courriel si Monsieur Chabbert me communique une adresse de contact. (guy.lapaille@skynet.be)
Je souscris bien évidemment à l'idée de faire de ce post le "rendez-vous aéromodélisme" du forum !
stanford
 
Messages: 309
Inscrit le: 17 Fév 2003, 20:52
Localisation: Belgique

Messagepar François VFR » 29 Sep 2010, 22:06

[URL=http://img822.imageshack.us/i/16751641.jpg/]
Image[/URL]

Uploaded with ImageShack.us

Allez je me lance, ça remonte à presque 30 ans pour mes débuts.
Je me limite à ces 5 modèles sinon on a pas fini.

Photo1 :Westerly + Planeur d’étude.
Photo2 : Skybolt
Photo3 :Acromaster
Photo4 : Westerly + Colibri

A part l’Acromaster j’ai fabriqué tous mes avions, planeurs, ULM, 3D et fusées surtout pour des questions de coût, mais avant tout parce c’est un immense espace de liberté pour la conception et la réalisation.

Celui que j’ai préféré de tous c’était mon planeur « d’étude » car il a presque tout connu, c’était ma boite à outils :
Ailes :
A profil creux, plat, symétrique, asymétrique, évolutif, avec différents vrillages, avec différents volets de courbures, AF sur le dessus ou ailleurs, pas de dièdre, normal, inverse, double dièdre, flèche normale ou inverse.
Pour l’arrière :
Empennage classique à volet, médian, T avec volet, T monobloc, (T demi monobloc sans le vouloir) et aussi V.
Testé le treuillage, sans ou avec sandow, remorquage, portage, pente, lancer main, attaché sur potence pour test de trucs spéciaux avec un vent régulier.
Différents centrages, évolutifs en vol aussi.
Testé dessus aussi : le pylône en différents endroits et avec différents angles avec moteur thermique, moteur thermique devant pareil avec différents angles ou hélices et pour finir aussi forcément motorisation électrique, à l’époque c’était vraiment nul parce que vraiment trop lourd et le moto planeur était un vrai pavé volant mais je voulais voir.

Avec un moteur puissant en passant à l’avion on peut expérimenter d’autres trucs :
Tirer des banderoles, faire de la voltige, poser au moteur sur la largeur de la piste les jours de grand vent, essayer de décoller avec le moins de moteur possible, faire un touch sur une table de camping posée en plein milieu de la piste, larguer toutes les conneries possibles et imaginables, faire de la photo, avoir quelques records de vrilles avec des aménagements perso, je précise que pour valider un tel record dans mon club de l’époque il fallait un avion vivant en bas, et que les vrilles en dessous du niveau du sol étaient comptabilisées dès lors qu’on les faisait sans visu sur l’avion mais toujours avec un avion parfaitement vivant à la fin.
Atterrissage sur différents milieux : terre, gazon, herbes, plate forme, arbres (voulus ou pas voulus) dur, avec des trous ou pas, avec de la pente ou pas, eau grâce à flotteurs.
Vol de nuit, etc, etc… la seule limite étant l’imagination.
Et quand mes avions de début me semblaient trop « faciles » à piloter et bien j’en ai fait voler 2 en même temps, avec quelques astuces forcément pour tricher un peu quand ça se compliquait.
Ça demande un minimum de préparation quand même.
Marrant aussi d’en piloter un, assis dans une voiture en déplacement, avec d’autres copains et d’autres avions.

Dans mon petit club sympathique on était une bande de copains (de 10 à 90 ans certains déjà pilotes grandeur, mais la majorité pas) qui aimait partager les connaissances ou le savoir faire, nous n’aimions pas franchement les kits, on faisait tout de A à Z en prenant notre temps.
On faisait souvent des vols patrouille avec nos modèles RC.
Plus tard avec un copain du club on s’est retrouvé pour un vol patrouille cette fois lui dans son avion construit de ses mains et moi dans l’un des avions de mon aéroclub, le pied total.

Une quarantaine de ligne à parler de vol RC, alors que sur un seul mot du vol réel on rentre dans une tout autre dimension, on ne rêve plus ON Y EST.
Mais ça ne m'empèche pas de rejoindre aussi ce qu'à dit Philippe et à 100%:
"Quand on est passionné par ce qui vole, en général on est passionné par TOUT ce qui vole."

François
Dernière édition par François VFR le 02 Oct 2010, 13:21, édité 2 fois au total.
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Messagepar fagu » 30 Sep 2010, 20:43

Philippe a écrit:Quand on est passionné par ce qui vole, en général on est passionné par TOUT ce qui vole.

+1

J'adore tout ce qui vole et plus précisément tout ce qui vole et se pilote. Je fais du cerf volant et du simulateur de vol ! J'ai commencé à tutoyer les anges avec le vol à voile, puis un petit brevet de base et j'espère passer un jour par la case voltige.

Malheureusement, les contraintes de la vie d'un homo sapience du 21ieme siècle m'ont éloignées des terrains d'aviation.

Mais je ne lâche pas l'affaire, je m'y accroche et l'aéromodélisme est le moyen que j'ai trouvé pour rester en contacte avec le pilotage réel ! Plus qu'une bouée de sauvetage, j'y ai découverte une vrai discipline et un autre univers, celui des voilures tournantes !
Depuis deux ans je fais voler des hélico, je monte des kits, je les répare et j'en apprends énormément sur ces machines et sur l'aéromodélisme en générale. C'est génial :lol: !

Une de mes réalisation !

Image

Tout çà pour dire que grace à l'aéromodélisme je fais mieux que garder le contacte j'enrichis ma culture aéro :D !
Et c'est sans doute çà l'essentiel :D !
fagu
 
Messages: 15
Inscrit le: 18 Juil 2006, 13:35
Localisation: Lyon - Grenoble

Messagepar neo862 » 30 Sep 2010, 21:01

C'est une base de T-Rex ca?
neo862
 
Messages: 54
Inscrit le: 01 Fév 2010, 20:56
Localisation: A l'ouest

Messagepar fagu » 30 Sep 2010, 21:14

neo862 a écrit:C'est une base de T-Rex ca?


Non, c'est plus simple. C'est un hélico à pas fixe (FP) sur une base Compy !
fagu
 
Messages: 15
Inscrit le: 18 Juil 2006, 13:35
Localisation: Lyon - Grenoble

Messagepar neo862 » 30 Sep 2010, 22:30

stanford a écrit:La formulation du titre de ce post sous forme de question était peut-être maladroite mais ne se voulait en aucune manière négative.
La question s'adressait aux membres du forum et certainement pas à l'équipe de Pégase.tv qui l'héberge.
Si cette manière de présenter les choses a heurté notre hôte, je le prie de m'en excuser.
Je serais d'ailleurs heureux de m'en expliquer plus longuement par courriel si Monsieur Chabbert me communique une adresse de contact. (guy.lapaille@skynet.be)
Je souscris bien évidemment à l'idée de faire de ce post le "rendez-vous aéromodélisme" du forum !


L'Acromaster n’était il pas un avion de Vol Circulaire à l'origine? Il en a l'allure en tous cas.
neo862
 
Messages: 54
Inscrit le: 01 Fév 2010, 20:56
Localisation: A l'ouest

Messagepar François VFR » 30 Sep 2010, 23:07

neo862 a écrit:L'Acromaster n’était il pas un avion de Vol Circulaire à l'origine? Il en a l'allure en tous cas.

Ah non RC aussi.
4 voies, envergure 1m50, j'avais diminué volontairement le dièdre du coup en vol dos il était franchement top, un de mes avions les plus rapides car j'avais aussi multiplié par 2 la puissance moteur et donc aussi renforcé les ailes.
François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Messagepar vitesse » 02 Oct 2010, 13:21

firag a écrit:je trouve pas qu'elle soit ratée celle là. il est super ce forum et il a la chance de pas être pollué comme le sont devenus aeronet et autres

bonjour,
entièrement d'accord.
ce forum est une réussite même pour ceux qui ne pilotent pas (encore).
Thierry
vitesse
 
Messages: 220
Inscrit le: 21 Juil 2003, 22:25
Localisation: Paris France

Messagepar stanford » 02 Oct 2010, 13:47

Ah, le Westerly ! Mon premier modèle réduit également!
A l'époque, il y avait trois incontournables pour débuter
- le Westerly chez Svensson
- le Taxi chez Graupner
- et le Charter chez Robbe
Aujourd'hui, il serait quasiment inconcevable de proposer à un débutant (même passionné) de coller des bouts de balsa pendant plusieurs semaines, de maîtriser dès le départ les micro-moteurs thermiques puis de repasser par l'atelier pour réparations après chaque petite imprécision de pilotage ...
Alors, aujourd'hui, il y a ça !

[img][img]http://images4.hiboox.com/images/3910/ea22f648b28388046c55b45bbd83c437.jpg[/img][/img]
[img][img]http://images4.hiboox.com/images/3910/6d3f989528b8c2bb682f1be45aaf6cc9.jpg[/img][/img]
[img][img]http://images4.hiboox.com/images/3910/a8f49e71d05dd764591eb45eee8a8b00.jpg[/img][/img]

Des modèles "en mousse" qu'il suffit d'assembler en quelques heures. Le matériau s"appelle EPP ou Elapor selon les marques; c'est en fait un dérivé du polystyrène moulé à haute pression et ça fait des machines super solides.
On ajoute à cela une propulsion électrique, et le tour est joué !

L'aéromodélisme change donc pour coller de plus près avec la société de consommation rapide; il y a le fast food et le fast fly ...

Le fast fly, c'est bien pour débuter mais la pratique de l'aéromodélisme pour moi c'est également fouiller dans les bouquins à la recherche de documentation, c'est triturer des plans, scier, poncer et coller le balsa, se passionner pour restituer des détails, même si c'est juste pour faire beau ...
C'est se réapproprier la création manuelle à l'époque du tout au virtuel.
Stanford
stanford
 
Messages: 309
Inscrit le: 17 Fév 2003, 20:52
Localisation: Belgique

Suivant

Retour vers Libre service