Hydravions Québécois.

Exprimez vous, libres opinions, vos idées...

Hydravions Québécois.

Messagepar Cygair » 02 Mai 2014, 07:51

Parfois, dans le fils des journaux, on tombe sur ce genre de nouvelles qui nous font dire que sur le vieux continent, on a de réels problèmes quant aux libertés individuelles et aussi avec l'aviation ...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/05/02/97001-20140502FILWWW00021-montreal-bientot-accessible-par-hydravion.php

Sur ce je vais :
1- Chercher à acheter un clipper
2- Le réaménager
3- Monter une croisière aérienne en partance de bisca, les antilles, la côte est en passant par key west, new york, québec puis de nouveau bisa. :mrgreen:
Bon vol

Cygair
Cygair
 
Messages: 287
Inscrit le: 25 Fév 2005, 21:27
Localisation: Santa Ana CA

Re: Hydravions Québécois.

Messagepar Shore » 02 Mai 2014, 14:10

Ce n'est pas la première base sur l'ile de Montréal, il y en avait déjà une autre, Il ne s'agit que d'une de plus qui est un peu restrictive pour les aéronefs privés car on est obligé de prévenir 72heures d'avance contrairement à chez Contant qui est l'autre base habituelle sur l'ile....
Bons vols
Marc
Shore
 
Messages: 0
Inscrit le: 11 Sep 2013, 20:29

Re: Hydravions Québécois.

Messagepar JLS » 02 Mai 2014, 15:18

Liberté Egalité Electricité http://www.aeroskylux.com/
JLS
 
Messages: 666
Inscrit le: 19 Août 2008, 11:17
Localisation: Oulanbataar de temps en temps seulement

Re: Hydravions Québécois.

Messagepar Bee Gee » 02 Mai 2014, 17:19

Ce n'est pas une question de liberté individuelle, si tu as envie de sauter en bas d'une barre rocheuse sans parachute, personne ne peut t'en empêcher,..... la raison est bien plus simple, elle est tout bêtement économique, quel serait l' intérêt économique de l'hydravion en France ? aucun, triple zéro. Dans le contexte canadien les choses sont bien entendu très différentes.
On est pas des ... quand même !
Bee Gee
 
Messages: 1073
Inscrit le: 08 Sep 2003, 11:13

Re: Hydravions Québécois.

Messagepar Shore » 02 Mai 2014, 17:41

Il est vrais que le territoire est grand et pas toujours accessible par la route ou bien le chemin donc l'hydravion est de grande utilité. Par contre les trails vont de plus en plus loin dans le nord et donc le coté essentiel de l'hydravion a un peu diminué mais cela reste toujours une machine très pratique par chez nous et qui nous permet de gagner du temps (quand il fait beau...).
Les chasseurs, pécheurs, compagnies minières, pourvoirie, lutte contre les incendies de forêt, compagnies forestières et bien sur touriste et j'en ai certainement oublié l’opèrent comme moyen de transport.
Ce documentaire est intéressant JLS et je suis surpris de voir le Grumman goose comme bird dog, j'imagine qu'ils ont choisi un amphibie car ils n'avaient pas de piste a disposition car d'habitude on retrouve du C310, C337, king air, aérostar comme bird dog mais rarement des amphibies.
Bons vols
Marc qui attend sagement que le plafond lève un peu...
Shore
 
Messages: 0
Inscrit le: 11 Sep 2013, 20:29

Re: Hydravions Québécois.

Messagepar JLS » 02 Mai 2014, 19:03

Merci Marc

Suis tombé dessus complètement par hasard en fait, mais il m'a semblé approprié au topic
Liberté Egalité Electricité http://www.aeroskylux.com/
JLS
 
Messages: 666
Inscrit le: 19 Août 2008, 11:17
Localisation: Oulanbataar de temps en temps seulement

Re: Hydravions Québécois.

Messagepar Bee Gee » 02 Mai 2014, 19:35

A 20 ans aujourd'hui, je foncerais faire bush pilot là bas, au Canada ou en Alaska, pas pour ces vieilles bourriques d'avion, l'avion n'est que la charrue du paysan, rien que tas de ferraille, mais pour la vie tout simplement.

"Pilote sans collier" .....
On est pas des ... quand même !
Bee Gee
 
Messages: 1073
Inscrit le: 08 Sep 2003, 11:13

Re: Hydravions Québécois.

Messagepar Shore » 02 Mai 2014, 21:22

Bee Gee, je vous rejoins pour ce qui est de la douceur et peut être de la tranquillité de la vie dans les régions un peu éloignées comme la mienne. Pour ce qui est d'être Bush pilot, loin des clichés, c'est une job passionnante mais il faut reconnaitre qu'elle est loin d'être facile et il faut avant de commencer en accepter toutes les contraintes. Vous voyez Bee Gee, autant moi j'idéalise le P51 que vous avez piloté je crois, et que vous décrivez probablement de façon très juste comme une boite de conserve avec un gros moteur dont il faut se méfier parfois. Autant il faut réaliser que le métier de pilote de brousse demande beaucoup de sacrifice et ne pas voir seulement le coté romantique.
Le premier étant d'être toujours éloigné de ceux qui nous sont chères pendant la période des flottes. Certes il y a cette formidable liberté de pouvoir gérer les choses comme on veut mais la solitude est fréquente et la dureté du travail est très présente quand il faut charger et décharger la machine (45gallons ou échantillon de pierre etc...) par exemple etc......
La météo est très aléatoire et les prévisions souvent fausses ou peu détaillées nous rendant très vulnérable à des changements soudains alors il faut faire avec.... Apprendre à se débrouiller seul très souvent que cela soit pour des problèmes mécaniques ou pour des trucs aussi idiot que "mince j'ai laissé tombé les clefs de l'avion à l'eau à 200nm au nord......." (c'est pour cela qu'il faut mettre un petit flotteur après la clef attachée avec une petite corde et non la cochonnerie de petit chainette, j'ai compris mais un peu tard alors j'en cache une de plus dans le flotteur maintenant 8) ).
C'est vrais que quand tu as les fesses dans l'avion, dans la neige qui commence à coller gentiment sur l'avion et que tu suis une rivière avec les tops des montagnes dans les nuages, tu te demandes un peu ce que tu fais là..... Mais il y a d'autres moments ou tu voles dans le bois ou la météo est belle et que tu spottes des orignaux en bas et là oui tu es vraiment heureux.... C'est un travail dur pour ceux qui le font et encore plus pour ceux qui l'on fait avant mais il apporte parfois de grandes joies. Pour ma part, j'ai vieillis un peu alors je reste plus proche de chez moi et de ma famille, tout en continuant à voler dans le bois mais en rentrant quand même la plupart du temps à la maison le soir. En tout cas c'est un métier qui ne laisse pas indifférent....
Bons vols
Marc
Dernière édition par Shore le 02 Mai 2014, 22:48, édité 1 fois au total.
Shore
 
Messages: 0
Inscrit le: 11 Sep 2013, 20:29

Re: Hydravions Québécois.

Messagepar JLS » 02 Mai 2014, 22:29

Une vie d'homme libre Marc?
Liberté Egalité Electricité http://www.aeroskylux.com/
JLS
 
Messages: 666
Inscrit le: 19 Août 2008, 11:17
Localisation: Oulanbataar de temps en temps seulement

Re: Hydravions Québécois.

Messagepar Shore » 02 Mai 2014, 22:48

Oui JLS, je dois reconnaitre que l'on est plus libre que la majorité des pilotes. Pas ou peu de zone de contrôle, et les décisions nous appartiennent le plus souvent mais si il y a erreur ou problème, il vous appartient aussi de le régler.
Mais je dois avouer qu'il est possible de vivre parfois plusieurs jours sans voir personne dans le bois et moi j'aime cela. Pouvoir entendre sa bière pétiller sur le bout du quai c'est plaisant :) . Je me faisais cette réflexion amusante en revenant de l’aérodrome vers ma maison que finalement les problèmes viennent avec les routes et encore plus si elles sont asphaltées....
Bons vols
Marc
Dernière édition par Shore le 02 Mai 2014, 23:04, édité 1 fois au total.
Shore
 
Messages: 0
Inscrit le: 11 Sep 2013, 20:29

Re: Hydravions Québécois.

Messagepar JLS » 02 Mai 2014, 23:02

Merci Marc,

J'ai jamais été aussi libre (et heureux) que quand je faisais du travail aérien.
Malheureusement même si j'avais été capable de le comprendre à l'époque, de ce côté-ci de l'Atlantique l'activité a quasiment disparu.
Liberté Egalité Electricité http://www.aeroskylux.com/
JLS
 
Messages: 666
Inscrit le: 19 Août 2008, 11:17
Localisation: Oulanbataar de temps en temps seulement

Re: Hydravions Québécois.

Messagepar Bee Gee » 03 Mai 2014, 08:47

Je ne suis pas un romantique du tout, j'ai bien conscience des difficultés et des risques de la vie de bush pilot, elle ne s'improvise pas. on ne va pas là bas à 35 ans et se déclarer comme tel, sûr et certain d'y laisser la peau dans le mois qui suit, il faut démarrer très jeune 20 ans c'est sans doute déjà trop vieux, s'imprégner du pays, des coutumes, c'est pas seulement piloter, c'est une philosophie, un métier. Comme pour tout ce qui vole, le pilotage pur n'est qu'une toute petite partie de l'équation. C'est comme le vol en montage, il faut d'abord être bon montagnard avant d'être pilote et être capable de redescendre à pied en sécurité si un jour la loi de la tartine beurrée s'applique !

Klopfstein avait grand respect pour les bush pilot, il aimait raconter comment ils transportent le canoé accroché au flanc du fuselage du Beaver, bien entendu c'était surtout prétexte à la leçon de chose qui s'en suivait sur la stabilité, le foyer, et toute cette sorte de chose. Une manière de faire toucher du doigt des choses pratiques et non de la théorie en l'air qu'on retrouve dans les certificats de pilote de ligne: questions tordues et choix de réponse alambiqué,.... alors on bachote... ce qui compte c'est uniquement le diplôme, bush pilot, c'est autre chose.
On est pas des ... quand même !
Bee Gee
 
Messages: 1073
Inscrit le: 08 Sep 2003, 11:13

Re: Hydravions Québécois.

Messagepar Shore » 03 Mai 2014, 14:02

Oui Bee gee, je n'aurais pas pu faire une meilleure description de ce métier, je suis entièrement d'accords avec tes dires. Bien sur en ce moment chez nous pas encore de floats quoique j'ai vu le premier à l'eau sur la seule rivière dégelée du coin ce matin mais pour rester dans le sujet une petite photo du broussard sur skis prise dimanche dernier. Je me demandais si l'armée française l'avait déjà utilisé sur wheel-skis ou sur flotteurs...
Image
Les flotteurs seront bientôt mis...
Le PA18 est entrain de se faire beau lui aussi (échangeant ces skis contre ses flotteurs) en attendant que le lac dégèle, il devait recevoir un 150hp neuf mais je crois que le moteur a été mal remonté car les premiers essais ne sont pas satisfaisant donc renvoie à l'expéditeur et on va prendre un peu de retard dans la saison. Mais en aviation la patience est une vertu parait il....
Bons vols
Marc
Shore
 
Messages: 0
Inscrit le: 11 Sep 2013, 20:29

Re: Hydravions Québécois.

Messagepar Dominique » 04 Mai 2014, 12:03

Merci messieurs, vous parlez en effet d'un domaine d'activité et d'une région, le Canada, l'Alaska, le Grand Nord, qui m'ont toujours fait rêver. Tout en étant bien conscient que bush pilot est en effet plus qu'un métier, c'est toute une culture et un état d'esprit, qu'il faut acquérir jeune en effet.

A ce propos il y a un livre magnifique dont je vous recommande vivement la lecture: Bush pilots of Alaska. (Et en plus on y voit une photo d'une triplette de GP49 de l'Alaska Railway... :D )

http://www.ebay.com/itm/Bush-Pilots-Of- ... 1139351157

(Veuillez m'excuser pour le lien ebay, c'est le seul que j'ai trouvé)

Pour répondre à la question: je n'ai pas connaissance que les armées françaises aient utilisé le MH1521 Broussard sur skis ou sur flotteurs.

Dom
Dominique
 
Messages: 382
Inscrit le: 01 Juin 2004, 21:11
Localisation: Neuilly (92) et Autun (71)

Re: Hydravions Québécois.

Messagepar Shore » 04 Mai 2014, 14:10

Pour ceux qui sont meilleurs que moi en informatique et capable de trouver à peu près n'importe quoi, je sais qu'il y a un documentaire qui s'appelle Aviature qui a été tourné il y a une 15 d'années par chez nous et bien plus au nord. Il présente bien sur la vie des pilotes de brousse et regroupe quelques connaissances. Il est très bien fait et je crois qu'il était disponible sur you tube mais je n'arrive pas à mettre la main dessus pour vous faire le lien. Alors si ils y en capable de le trouver, cela illustrerai bien nos propos dans ce post je crois.
Bon vol
Marc toujours dans la pluie depuis 5 jours mais au moins cela fait fondre la neige et caler les lacs....
Dernière édition par Shore le 04 Mai 2014, 16:00, édité 2 fois au total.
Shore
 
Messages: 0
Inscrit le: 11 Sep 2013, 20:29

Suivant

Retour vers Libre service

cron