La magie du Bücker ...

Exprimez vous, libres opinions, vos idées...

Re: La magie du Bücker ...

Messagepar Yves33 » 04 Sep 2014, 10:15

guisuisse a écrit:D'ailleurs, est-ce que vous auriez des livres à me recommander sur le Bücker?


Bonjour,

J'ai trouvé ceci en français : http://www.marines-editions.fr/les-avio ... ,30808.cfm
Un livret en anglais : http://sbeaver.com/Bucker/index.php/res ... ainmenu-56
Et un beau livre, qui est en allemand, et dont le prix a un "0" de trop Image : http://www.aero-verlag.de/?navi=details&id=3561

En bonus, un article paru en 1935 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 ... /f41.image

Yves
Yves33
 
Messages: 32
Inscrit le: 07 Mars 2010, 20:02
Localisation: 33

Re: La magie du Bücker ...

Messagepar guisuisse » 05 Sep 2014, 10:01

Merci pour liens.

Il fait soleil, il est temps de sortir le baron jaune :-)
"Le train classique...il y a 2 catégories de pilotes...ceux qui ont déjà fait le cheval de bois et ceux qui ne l'ont pas encore fait !"
guisuisse
 
Messages: 0
Inscrit le: 23 Juil 2007, 09:08
Localisation: Geneve

Re: La magie du Bücker ...

Messagepar Gilles131 » 18 Sep 2014, 21:09

Vendredi matin:
"Hello Gilles, this is Josef calling from Kaarst! il pleut sur tout le sud de l'Allemagne, la Forêt Noire est bouchée, je pars en voiture au rassemblement d'Albstadt-Degerfeld en laissant le Jungmann à la maison... Qu'est-ce que tu fais?"
- "Euh, ben... Pas mieux!"
Sauf que depuis Toulouse, c'est bien loin en voiture... Tant pis, on espère qu'il fera meilleur l'année prochaine.

La goutte froide qui a frappé le grand rassemblement des 80 ans du Jungmann ayant épargné le sud-ouest et le centre de la France, je décide de me rendre quand même au rendez-vous prévu sur le retour, à Darois, sur l'invitation de Charbo.
Pris jusque tard dimanche soir par un meeting en Belgique, il ne peut nous recevoir que lundi matin. Je pars donc dimanche pour Châlon, avec escale carburant à Issoire. Temps magnifique, une trentaine de degrés à Toulouse donc tenue légère, que je regrette amèrement une heure après en survolant le Cantal au FL75 dans les courants d'air musclés et tourbillonnants du Jungmann.
Paysages somptueux, gorges abruptes, pentes herbeuses, forêts escarpées, montagne à vaches accueillante au vacancier mais absolument pas, mais alors pas du tout, au biplan en panne moteur! Voler haut, donc, en ayant toujours l'oeil sur une ou deux surfaces dégagées où l'on peut espérer amener le fer à repasser hélice calée, avec peut-être une chance de le vacher plutôt que de le crasher...
Mais le brave moteur Tigre ronronne paisiblement, tous les paramètres, scrutés chaque seconde ou presque, sont nominaux, et j'arrive presque à me convaincre que ses vibrations n'ont rien d'anormal.

Presque quatre heures de vol et une heure d'escale plus tard, arrivée à Châlon-sur-Saône, gelé avec mal au crâne: ces avions sont décidément faits pour faire des ronds dans l'air, pas pour voyager!
Hébergement aussi chaleureux que généreux chez les adorables parents d'une amie dont la grande maison superbement retapée a vu défiler tout le gratin de l'aviation légère française - et même japonaise - avec une soirée dans la grande tradition de l'hospitalité bourguignonne - qui comme chacun sait dispose de potions magiques peu communes.
Messages inquiets de Pauline, depuis les Pays-Bas, qui visiblement regrette de ne pas pouvoir être là: "Maman, t'es pas trop bavarde?" "Papa, tu le fais pas trop boire?"
Mais non, mais non...
Je quitte à regret Solange et Pierre le lendemain matin pour un décollage en direction des hauteurs de Darois, une fois dissipés les brumes et brouillards matinaux.

Accueil chaleureux et désarmant de gentillesse de Charbo, Gaston, Sheriff des Breitilng, qui décidément semblent mener une vie de rêve, puis Anthony, Didier "la Diva", Bruno et tous les autres rencontrés au fil de la visite des trésors que recèle cette plate-forme hors du commun (Spit, Jungmeister et un tas d'autres merveilles en cours ou attente de restauration...)
Les Misteli sont arrivés de Suisse, Paul avec le Jungmann et Nicolas avec le Cessna. Ils étaient quasiment les seuls à avoir réussi à se faufiler entre les averses et les bancs de brouillards jusqu'à Albstadt-Degerfeld et racontent leur arrivée verticale, avec leur sympathique accent trainant: "Ben, y'a persoonne! Alors soit c'est pas la bonne daate, soit c'est pas la bonne plaace!"
Paul n'a pas oublié les fromages, le kit de dégripage des soupapes bloquées dans le grand nord à 800NM de chez soi (André, si tu nous lis...) et le kit de service de la tête-de-moine!

Depuis le temps que nous voulions photographier et faire voler ensemble nos deux Bücker rouges!

Papotages, échanges techniques, échanges d'avions, patrouille au soleil couchant, leadée par Charbo dans son Stampe jaune avec les deux Bückers rouges en ailiers, et Anthony en charognard dans le Bücker bleu de Charbo.
Voltige, amorces de combats spontanés...
Charbo me fait l'immense cadeau d'un vol sur son Stampe (mon premier!) et de me lâcher dessus. Qu'il est différent du Bücker avec lequel on le confond si souvent! Bien plus voilier, plus lent, bien plus facile à poser, une bien meilleure visi devant, mais un roulage désagréable avec ses freins capricieux, et des commandes moins homogènes, plus lourdes et élastiques, loin de la précision chirurgicale qui fait la magie des Bücker... Des caractères et des plaisirs bien réels mais bien différents.
Nicolas découvre le Zlin avec Gaston à la nuit tombante, avant une nouvelle soirée bourguignonne à haute teneur en amitié, chaleur et convivialité, qui s'attarde un peu dans la nuit...

Le lendemain avant le vol retour Charbo me fait l'honneur d'essayer mon Jungmann: c'est la première fois que je le vois voler sans être dedans, et je suis fier que ce soit lui aux commandes!
Il me fait essayer le sien et je me retrouve en l'air juste au moment où le Sea Fury déboule de je ne sais où pour un passage plein badin: on se retrouve aussitôt en combat Jungmann contre Sea Fury: le Jungmann est moins bien armé mais tourne à l'intérieur! ;-)

Il a bien fallu se séparer et que chacun rejoigne sa base, avant l'arrivée du mauvais temps. Pas loin de 9h de vol en trois jours, plein de nouveaux amis, des souvenirs merveilleux et des images splendides plein les yeux: crevé mais HEU-REUX!

Un grand merci à tous!



Quatre beaux biplans heureux:
Image

Les jumeaux franco-suisses à l'abri:
Image

Charbo lâche Gilles sur son Stampe F-BNCU:
Image

Paul briefe Charbo sur HB-UVU:
Image

Charbo heureux de son vol sur F-PGLT:
Image

Gilles avant le combat tournoyant avec le Sea Fury:
Image

Patrouille au soleil couchant:
Image
Image
Image
Gilles131
 
Messages: 0
Inscrit le: 26 Avr 2014, 21:07

Re: La magie du Bücker ...

Messagepar F P » 05 Oct 2014, 19:25

Superbe récit !
Merci !
Et je confirme, il y a de bons gars à Dijon !
F P
 
Messages: 0
Inscrit le: 14 Nov 2011, 18:52
Localisation: Belleydoux / 01

Re: La magie du Bücker ...

Messagepar flipke » 06 Oct 2014, 21:06

flipke
 
Messages: 0
Inscrit le: 22 Juil 2013, 20:28
Localisation: LFHN

Re: La magie du Bücker ...

Messagepar Gilles131 » 04 Juil 2015, 19:52

guisuisse a écrit:Hello,

Je tenais juste à partager ce petit moment bonheur...

En cette matinée de Mai bien ensoleilée, le terrain de Prangins en Suisse a été témoin de mon premier vol solo sur ce magnifique joujou jaune qu'est le Bücker...Cet avion est une vraie machine à sourrire et transporte chaque pilote dans le monde de la romance aerienne et de ses arabesques...
Etant pilotaillon sur Extra et habitué des manoeuvres plus accablantes physiquement et la recherche de la butée maximale de la commande, j'ai juste l'impression de redécouvrir le ciel avec cette légende...
Et que dire de son comportement de vol...sain, simple et tout en décontraction...
Vraiment...une machine à sourrire...
Je me devais de communiquer cette joie...voler un Bücker, c'est vraiment un cran au-dessus...qui plus est, au dessus d'un des plus beau paysage au monde...:-)

Et comment!

Tiens, encore un moment magique l'autre soir, en allant chercher un peu de fraicheur au coucher du soleil au-dessus du lac de la Ganguise… Atterrissage un peu avant la nuit aéronautique… Un instant pur de bonheur serein volé dans le ciel, le temps suspendu.

Image

Image
Gilles131
 
Messages: 0
Inscrit le: 26 Avr 2014, 21:07

Re: La magie du Bücker ...

Messagepar Gilles131 » 17 Août 2015, 11:07

Coucher du soleil, quand la pénombre gagne déjà la surface alors que l'on est encore baigné d'un soleil étincelant: l'heure idéale pour l'aviation romantique des biplans des années 30…

Image
Image
Gilles131
 
Messages: 0
Inscrit le: 26 Avr 2014, 21:07

Re: La magie du Bücker ...

Messagepar guisuisse » 15 Août 2016, 13:36

Et voila...

Après plusieurs années, les championnats nationaux suisses de vol de virtuosité vont accueillir un Bucker au milieu des Extras, Cap etc...

Bon...on est bien d'accord que cela ne sera pas dans les "grandes" catégories...mais qu'importe !!!

J'aurai l'immense privilège de voler ce magnifique biplan au milieu de la horde de grosses cylindrées !!! ouh ouh ouh...

N'hésitez pas à venir si jamais le coeur vous en dit...non pas pour mes performances mais juste pour le plaisir de partager une jolie journée sur la place d'Yverdon ! On a pas le niveau d'excellence francaise mais...il y a une jolie ambiance et un mignon accent ! :-)

Pleins de beaux vols.

Guillaume
"Le train classique...il y a 2 catégories de pilotes...ceux qui ont déjà fait le cheval de bois et ceux qui ne l'ont pas encore fait !"
guisuisse
 
Messages: 0
Inscrit le: 23 Juil 2007, 09:08
Localisation: Geneve

Re: La magie du Bücker ...

Messagepar Bee Gee » 16 Août 2016, 15:53

"Vol de virtuosité" voilà une terminologie typiquement helvète qui plait bien, bien mieux que le très vulgaire "volige aérienne"

Peut être qu'avec les "grosses cylindrées" ont a gagné en performance mais on a perdu très grandement en grâce et en esthétique, et dans ce domaine le Bücker est irremplaçable.

Profites en bien comme j'en ai profité a une époque déjà lointaine, en partie du coté de Porrentruy.
On est pas des ... quand même !
Bee Gee
 
Messages: 1073
Inscrit le: 08 Sep 2003, 11:13

Précédent

Retour vers Libre service