100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Exprimez vous, libres opinions, vos idées...

100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Messagepar François VFR » 29 Sep 2017, 22:14

A l’occasion du Centenaire de l’avionneur Auguste Mudry se tenait aujourd’hui sur l’Espace Air Passion (GPPA) à Marcé (dep49) des conférences passionnantes, tenues par Michel Mudry (fils d’Auguste) et Christian Ravel.
Jean-Marie Klinka, qui lui aussi nous faisait le grand honneur d'être présent, en a profité pour présenter son livre mémoires : "Voler, ou ne pas voler, telle est la question", de 1972 à 1992, publié par la Mission mémoire de l'Aviation civile.

Image

(Livre + DVD offerts à toutes les personnes présentes)
Que dire ? Sinon que tout ça m’a passionné et que je reviendrai prochainement avec quelques photos et texte sur le sujet, ainsi que pour parler du Cap232 n°18 du musée.
Ce soir j’ai déjà lu bouquin (franchement excellent) et c’est totalement génial quand ça se recoupe de partout et qu’on apprend autant de choses.
Savoir aussi que Jean-Marie Klinka a travaillé directement avec René Fournier, sur l’avion proto sur lequel j’ai appris à piloter, confirme une fois de plus que j’ai énormément de chance. :D

A suivre…
François
Dernière édition par François VFR le 01 Oct 2017, 16:10, édité 1 fois au total.
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Re: 100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Messagepar Bee Gee » 30 Sep 2017, 14:43

Auguste était un étrange personnage, à la fois fantasque et réaliste, capable de mentir avec un aplomb incroyable, conduisant sa voiture pied au plancher en permanence "vous voyez, quand il y a un feu rouge et que vous le grillez, l'essentiel est qu'il n'y pas de flics aux alentours." Bref, jamais eu aussi peur en voiture qu'avec lui. Klinka très bon ingénieur, avec qui il est très agréable de discuter; mais sans doute à l'époque un peu bridé dans les concepts .. et les moyens du patron. Un gars comme la durite (G Feugray) en parfait amateur avait conçu et construit un avion mieux adapté à la voltige moderne (TR260) que le CAP232 et qui préfigurait totalement les machines actuelles, il aurait dû devenir avant l'heure le Walter Extra français. Le monde est petit celui de l'aviation encore davantage !
On est pas des ... quand même !
Bee Gee
 
Messages: 1073
Inscrit le: 08 Sep 2003, 11:13

Re: 100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Messagepar François VFR » 30 Sep 2017, 15:19

Bee Gee a écrit:Auguste était un étrange personnage, à la fois fantasque et réaliste, capable de mentir avec un aplomb incroyable...

Ce côté d'Auguste justement a été très largement développé par son fils, franchement très objectif sur le sujet, et en remontant assez loin aussi.
Dans l'assistance il y avait de très nombreuses personnes qui ont très bien connus Auguste.
Pour cela que c'était franchement excellent, autant pour les questions, les réponses que les développements lors des conférences.
J'ajoute que Christian Ravel dans tout ça est quelqu'un qui maitrise particulièrement bien tous ces sujets et à l'aise dans la manière de raconter
François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Re: 100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Messagepar Bee Gee » 01 Oct 2017, 09:34

J'aimais bien le père Mudry, en 1976 lorsque j'ai été sélectionné aux championnats du monde à Kiev, il m'appelle et me demande si je voulais bien le faire sur le proto du CAP20L, j'ai dis oui tout de suite, l'avion malgré sa faible motorisation, 180 cv pas fixe, était nettement supérieur au CAP 20 "standard" dont le comportement rappelait bien plus celui d'un chasseur que d'un voltigeur ! Et cela a été fait ainsi malgré la désapprobation de Jean Claude Ordoux entraineur national cette année là et excellent coach. A cette époque JP Lafille qui avait été aussi sélectionné sur son Pitts S1 avait connu sur ce dernier une avarie qui aurait empêché sa participation, on a donc partagé nos vols sur le CAP20L qui était très agréable à piloter mais bien trop peu motorisé, les popov avaient 360 cv sur leurs Yak50 et des pilotes très affûtés, nous n'avions aucune chance d'être bien classé, mais ce n'est pas cela l'important, on s'est bien amusé, et à cette époque de l'URSS c'était intéressant de découvrir un autre monde, avec toutes ses nombreuses tracasseries administratives. Il y aurait des tas d'anecdotes, mais je ne veux pas ennuyer.
On est pas des ... quand même !
Bee Gee
 
Messages: 1073
Inscrit le: 08 Sep 2003, 11:13

Re: 100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Messagepar François VFR » 01 Oct 2017, 10:11

Tellement d'anecdotes croustillantes sur Auguste Mudry durant cette journée, s'il te plait, Bee Gee, ne te prive pas de développer les tiennes.
Tu peux par exemple me parler de ta toute première rencontre avec Mudry, ça m'intéresse.
François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Re: 100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Messagepar Bee Gee » 01 Oct 2017, 12:53

La première fois probablement lors de l'achat du 1er CAP10 du Club Aéronautique d'Annemasse, Annemasse avait accueilli 2 années de suite la FFVA qui organisait des stages voltiges, ainsi les jeunots que nous étions se sont fait leur premières dents pour l'essentiel en Stampe sous l'égide des Eyquem et compagnie, mon professeur était Jean Besnard, un type adorable, ancien flic et fumant la pipe dans son Stampe tel le héros de Simenon ! C'était les tout premiers temps du CAP10, quand j'ai eu l'occasion de voler la première fois en cap j'ai été épaté et sous le charme de cet avion en comparaison du Stampe ! Comme Annemasse a des sous du fait de la proximité des Helvètes, les dirigeants de l'époque ont décidé d'en acheter un, on a eu droit à la visite du pilote de démonstration de l'époque, Daniel Héligoin fabuleux pilote certes.... mais ... j'ai volé avec Héligoin aux commandes tout y est passé et pas loin de la planète, j'ai demandé grâce au bout de 10 minutes et on est redescendu avec +7 -5 à la pendule, le mauvais pli était pris d'entrée de jeu. La première série les CAP étaient construit en spruce, ils étaient plus léger et mieux centrés que les suivants en pin d'Oregon, évidemment comme on aurait dû s'y attendre des Cap ont fini par casser en vol. Par la suite on s'est mieux connu avec Auguste au cours de mes convoyages vers Beynes et Bernay, lui était d'Annecy et fut instructeur,...j'aimais bien discuter avec lui et la réciproque était sans doute vraie, on était du pays avec la même passion... , ça resserre naturellement les liens, certes il a été critiqué, parfois à raison, souvent à tord, mais j'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour lui, parce qu'avec peu de choses au départ il a fait beaucoup pour la voltige française, sans lui elle ne serait sans guère de doute pas ce qu'elle est actuellement, beaucoup de grandes gueules qui le critiquaient n'ont eux rien fait de leurs dix doigts. Et puis cette époque était plus amusante,... moins de contraintes, plus de diversité.... mais je m'écarte du sujet !...
On est pas des ... quand même !
Bee Gee
 
Messages: 1073
Inscrit le: 08 Sep 2003, 11:13

Re: 100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Messagepar François VFR » 01 Oct 2017, 14:20

Merci Bee Gee, je partage ton discours en ajoutant aussi que Mudry a beaucoup œuvré pour le vol à voile.
Il me fait penser à Uderzo ou Kersauson dans la stature, avec un regard qui doit te pénétrer au plus profond de ton âme !
Tu peux continuer à parler de toutes les machines de voltige que tu as pilotées, ça m’intéresse aussi.
J’ai bien connu Jean Besnard, sur Avrillé surtout, puis sur Marcé.
Il nous a quitté en 2015.
François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Re: 100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Messagepar Bee Gee » 01 Oct 2017, 18:20

On peut par exemple discuter sur l'évolution des avions de voltige ces 50 dernières années...

C'est vrai qu'Auguste avait des yeux qui te traversaient l'âme, .. ma grand mère avait les mêmes ! ce sont les gens de caractère qui ont ces yeux là.

a+
On est pas des ... quand même !
Bee Gee
 
Messages: 1073
Inscrit le: 08 Sep 2003, 11:13

Re: 100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Messagepar François VFR » 02 Oct 2017, 18:24

Pour vous faire patienter avant le reste : voici le Cap232 présenté officiellement au musée, avant il était démonté et stocké non restauré dans les réserves.

Image

Je reviens vers toi Bee Gee prochainement pour quelques autres questions, merci déjà pour toutes tes autres réponses.
François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Re: 100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Messagepar François VFR » 03 Oct 2017, 09:01

Avec mes remerciements et autorisations de l’Espace Air Passion d’Angers-Marcé.

http://cockpit.francois.pagesperso-oran ... te100.html

Bonne lecture
François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Re: 100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Messagepar François VFR » 06 Oct 2017, 12:45

Bee Gee a écrit:On peut par exemple discuter sur l'évolution des avions de voltige ces 50 dernières années...
a+

Ma vision personnelle rejoint un peu ce que disait MUDRY, tu me diras ce que tu en penses ?
J’ai souvent mal pour la mécanique, la structure et les pilotes.
A quoi bon taper de plus en plus dans les avions et les organismes, si en compétition ça tourne tellement vite que les juges ne seront même plus capables à l’œil nu de départager les participants sans avoir recours à la vidéo.
Je me suis amusé à regarder au ralenti certaines figures et on voit parfaitement bien que parfois ça ne s’arrête pas à l’endroit voulu et que très rapidement il y a des infimes corrections pour enchainer sur la figure suivante.
Ma préférence de spectateur va toujours vers une voltige coulée et plutôt douce où l’on voit que le pilote maitrise à merveille la conjugaison des commandes (la commande de gaz étant une gouverne à part entière) et que ça s’arrête pile où il faut.
Affaire de gout, certains préféreront l’essorage.
En gymnastique, patinage, artistiques c’est d’ailleurs un peu pareil, quand ça va trop vite.
François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Re: 100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Messagepar Bee Gee » 06 Oct 2017, 16:58

Avant de démarrer, je précise que je ne suis pas historien de l'aviation, un simple ex branleur de manche, si donc il y a des compléments à apporter ou des corrections à faire, ne pas hésiter !
Le suite vient selon comme les idées ou les souvenirs reviennent, sans suite logique

Je partage entièrement ton point de vue, les suisses dénomment notre voltige comme étant "vol de virtuosité" et ce terme est toujours d'actualité dans ce beau pays, cette dénomination me plait énormément. Ce qu'on voit de nos jours en competition de haut niveau ne correspond plus à ce joli concept. Cependant il faut aussi faire attention entre le discours de vieux cons et celui de jeunes cons, faisant parti pour ma part dorénavant de la première catégorie ! rires !
Et puis on se reporte toujours à ce qu'on a vu dans notre plus jeune temps, pour ma part les plus belles démos de voltige que j'ai eu l'occasion de voir, il y avait Michel Brandt encore tout jeune en Bücker, et aussi les tous anciens du SFA qui possédaient le Stampe sur le bout des doigts et étaient capables d'exécuter un enchainement au raz du gazon, très souplement, très gracieusement. J'ai connu et volé avec Ruesh à Porrentruy qui tenait à cette époque l'école de formation à la voltige, pardon, vol de virtuosité, par laquelle passait obligatoirement tous les futurs pilotes de la Swissair, Lorsque le père Ruesh, le soir venu, sortait son Jungmeister, tout le terrain se taisait respectueusement, le nez en l'air pour voir la démo de l'ancien, fait certes dans l'ancien style de voltige, mais tout en grâce et en finesse, de vrais petit bijoux de démonstration de pilotage qui en remontrerait à plus d'un encore de nos jours, l'osmose entre l'homme et la machine.

J'ai débuté la voltige en Stampe avec ce si passionné "père Besnard". Le Stampe a été l'avion référant dans nos écoles nationales et qui fut probablement à la base de "l'ancienne méthode de pilotage" très appropriée à cet avion mais dont on a eu du mal à se débarrasser dans les années 80, le Stampe n'était pas vraiment un bon avion,.... mais c'était un avion très attachant, les plus anciens ont toujours préféré le Stampe aux CAP. Le CAP10 est venu sur forme initiale de CP100 extrapolé des oeuvres de Claude Piel, il y a eu pas mal d'histoires autour de cet avion dont hélas une rupture en vol, tuant 2 bons de l'époque Verrete et Gomy, chaque camp mettant la faute sur l'autre, les pilotes y aurait été trop fort pour certains, pour d'autres l'avion avait des défauts, je n'ai jamais su le fond de l'histoire.. Il n'empêche que le CAP10 est né des cendres du CP100 et qu'il a rencontré quelques difficultés de mise au point, notamment de sortie de vrille, ce qui explique son immense dérive et sa quille. La certification des avions de CAT A imposait un facteur de charge limite de +6 -3, ces limites sont très largement suffisantes pour le Stampe, mais ne le sont plus guère pour le CAP, plus fin, prenant très facilement de la vitesse en comparaison de l'ancêtre, dépasser les limites en CAP est facile si on n'en prend pas garde. Et on connaît la suite ...

A cette époque la thèse généralement admise est qu'un avion de voltige devait avoir de la trainée pour ne pas trop prendre de vitesse, et un gros moteur pour remonter, le fait est qu'un avion de voltige "fin" voltige mieux, l'avion de voltige est un bon démonstrateur de mécavol, et parfois ça semble paradoxale, par exemple j'ai fait du Zlin 526, c'est un avion bien moins rapide en palier que le CAP10 à puissance égale et nettement plus lourd ... cependant à enchainement identique le Zlin dégrade moins l'énergie que le CAP10.... il m'a fallu un moment pour comprendre que la trainée induite est aussi un facteur déterminant, le Zlin a une voilure de plus grand allongement que celle du CAP, plus d'allongement, moins de trainée induite ... CQFD...

La suite à suivre, selon ...
On est pas des ... quand même !
Bee Gee
 
Messages: 1073
Inscrit le: 08 Sep 2003, 11:13

Re: 100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Messagepar François VFR » 13 Oct 2017, 20:22

Bee Gee a écrit:La suite à suivre, selon ...

T’as gardé des documents de ta participation aux championnats du monde de Kiev en 1976 ?
Genre, quelques feuilles du programme imposé de l’époque, photos ou autres ?
Tu as peut être déjà répondu dans une autre rubrique, mais as-tu déjà eu l’occasion de prendre les commandes d’un Pitts, si oui tu en pensais quoi ?
François
François VFR
 
Messages: 803
Inscrit le: 19 Jan 2008, 00:02
Localisation: Nantes

Re: 100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Messagepar Bee Gee » 14 Oct 2017, 09:22

Il me reste quelques photos et articles qu'il faudrait que je scanne, à l'époque de l'argentique on était économe par la force des choses ...je ferai à à temps perdu

Le Pitts: je n'ai fait que du S2 transformé monoplace, pour faire du S1, il faut soit s'en payer un , soit trouver un propriétaire assez inconscient pour t'en prêter un, cet avion à la réputation d'être une vraie saloperie au sol à l'atterrissage. Le S2 ne m'a pas laissé un souvenir indélébile, mon copain de l'époque JP Lafille possédait un S1S, il disait que c'était un avion assez difficile à voler proprement en voltige, notamment pour faire des verticales ascendantes propres, par manque de repère, c'est un avion qui demande beaucoup d'entrainement pour en faire quelque chose. Le biplan n'est pas du tout un avantage en voltige, le seul avantage est la légèreté, le gros inconvénient est la trainée, pour sortir quelque chose de propres sur un S1 originale 180 ou 200 cv pas fixe il faut oublier le compte tour, ..fort heureusement le Lycoming supporte très bien les surrégime, 3300 t/m en bas de piqué ne lui fait pas peur,... et à 3000 t/min on gagne 20 cv !.

Le monoplan est supérieur dans tous les domaines, la voilure donne une bonne référence dans les figures verticales, l'avion conserve bien mieux son énergie, les juges apprécient aussi...

Enfin la voltige de compet n'attire ni les foules, ni la presse, c'est casse couille en tant que spectacle, et personne n'a entendu parler du championnat de cet année ... on le voit bien avec ce truc débile qu'a instauré Red Bull, faut avant tout faire du spectaculaire...

a+!
On est pas des ... quand même !
Bee Gee
 
Messages: 1073
Inscrit le: 08 Sep 2003, 11:13

Re: 100 ans d’Auguste Mudry sur Marcé (dep49)

Messagepar nord2000 » 14 Oct 2017, 11:07

Vu du sol, le Pitts n'était pas non plus très démonstratif. Une "boule" qui allait vite (impression visuelle). A Cosne sur Loire un été, un Akrostar helvétique avait fait halte pour aller à je ne sais plus quel championnat. Le pilote nous avait fait un récital... (L'année d'après, c'est un Cessna 421 arrivé nuitamment et qu'on a retrouvé cramé au matin sur le terrain, histoires d'assurances paraît-il...). Les années se suivaient...
nord2000
 
Messages: 1597
Inscrit le: 29 Avr 2003, 17:17
Localisation: Paris Ouest

Suivant

Retour vers Libre service